fbpx
Saison running récitée
PORTRAIT,  TOUTES

2 abonnés racontent leur saison de course à pied

Alors que 2020 touche à sa fin, nous avons discuté avec deux abonnés à la box, Sébastien et Anthony. Comment ont-ils vécu cette saison de course à pied avec les deux confinements ? Comment se sont-ils adaptés ? Ont-il gardé le moral et la motivation ? Découvrez le retour d’expérience, ils nous racontent leur saison de course à pied.

Pourriez-vous vous présenter ?

SÉBASTIEN : Sébastien, 39 ans, responsable digital, 2 enfants en bas âge. J’ai toujours eu une pratique sportive de façon plus ou moins sérieuse. Mais c’est un des équilibres que m’a enseigné mon père depuis que j’ai 5 ans. Du coup j’ai pratiqué énormément de sports différents. Jusqu’à l’âge de 15 ans j’avais une pratique plutôt haut niveau (championnat de France en Natation ou Handball par exemple). Des problèmes de genoux m’ont mis sur béquilles pendant quasiment 2 ans sans interruption.

Mon retour au sport a depuis été beaucoup plus « cool » et j’ai plus cherché le plaisir et la camaraderie. Noël 2016 a marqué le tournant, ma soeur a offert à mon frère un dossard pour un 20km à Lisbonne. Vexé de ne pas être de la partie (j’étais « plus basket », je n’avais pas la « morphologie » et des problèmes de dos, j’ai demandé de changer mon cadeau pour un dossard.

Cette première course a été une révélation, car j’ai découvert un sport ou le mental a une part très importante ! En effet sous 37° et sans préparation, j’ai réussi à boucler mes 20km en 1h59 et 58s… À partir de ce jour, j’ai commencé à courir de façon plus régulière (1 à 2 fois sur des distances de 6-9km). La suite est un pari avec un ami sur le semi-marathon de Paris en 2018. Semi que j’ai terminé en plus de 2h (2h07) et dans un état catastrophique. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé qu’il me fallait une préparation. J’ai fait la connaissance d’un préparateur physique au basket qui a accepté de m’accompagner. C’est donc en 2019 que j’ai commencé sérieusement le running. 

Au même moment j’ai cherché à m’équiper (chaussures, chaussettes,…) et m’alimenter correctement. C’est là que la box Athletes Running Club est arrivée ! Elle allait me permettre de m’accompagner dans ma découverte de la pratique de ce sport, sa préparation, son alimentation et son équipement. Concrètement en 2018 et 2019 j’ai appris à aimer le running. Motivé par des échéances (semi-marathon) et des objectifs (moins de 2h, finir en étant pas trop « mal »). À ce jour j’aime le running sous bien des formes. Sa pratique sur route, tapis de course mais également en trail et dans ce qu’elle me permet de faire comme par exemple le triathlon (pour le cardio).

ANTHONY : Anthony, 32 ans, sans enfants, directeur clientèle grands comptes à La Défense (détail important pour comprendre le stress des transports et le besoin de courir !). Aussi loin que remonte mes souvenirs, j’ai toujours couru, gentiment poussé par mon père, encore aujourd’hui, mais uniquement en amateur. Le choix de ne pas faire de club est d’avoir voulu conserver la passion, l’obligation des compétitions m’en aurait écœuré.

Ma relation avec la course à pied est donc étroitement liée à celle que j’entretien avec mon père. Mon premier supporter, toujours de très bons conseils, toujours devant au marathon. Je pratique de la manière que je décris plus bas depuis un certain nombre d’années, avec un passage à vide à l’adolescence. Je suis abonné à la Box depuis une année maintenant. C’est ma compagne qui m’a abonné car comme je ne parle que de course à pied au quotidien, quoi de mieux que cette Box ? Jusqu’à présent, elle me donne entière satisfaction, vous avez même réussi à nous mettre une lampe frontale. Merci pour le choix des produits toujours différents.

Comment avez-vous organisé vos entraînements et avez-vous changé votre routine ?

SÉBASTIEN : Initialement je m’entrainais dans une salle de sport, qui avait l’avantage d’être ouverte jusqu’à 23h. Ce qui était plutôt pratique avec mes horaires et mes enfants en bas âge. Globalement jusque fin 2019 j’avais 3 séances par semaine (2 en semaines et 1 le week-end). Avec le COVID cette année, j’ai pu adapter tout cela. En effet j’ai la chance d’avoir une activité compatible avec le télétravail. J’ai donc augmenté mon rythme d’entraînement à quasiment une course tous les jours pendant cette phase-là.

Puis à la sortie du confinement j’ai investi dans un vélo de course. Je suis passé à 4/5 séances par semaine en incluant des sorties vélo. Malheureusement en Septembre, je me suis fait une fracture de l’orteil (lors d’un Foot à 5 avec des collègues), j’ai du arrêter le sport pendant 1 mois. Et en Octobre, j’ai attrapé le COVID qui m’a également interrompu 1 mois supplémentaire. Après 2 mois d’arrêt, je repars sur un programme plus tranquille (3/4 séances par semaine).

ANTHONY : Tout se déroule le matin et de la manière suivante.
Le lundi : 10km récup’ du dimanche, allure faible (10km/h)
Mardi : 8-10km, séance de côte, escaliers
Mercredi : repos, natation
Jeudi : 15km allure marathon (12km/h)
Vendredi : 10-12 km, séance de fractionné, spécifique
Samedi : repos, VTT
Dimanche : 15-20km, allure rapide (15km/h)

La situation sanitaire m’a contraint à revoir ma routine qui était matinale, comme décrite ci-dessus. Étant en travail à distance la plupart du temps et n’ayant qu’1 heure de sortie, je sors tous les jours sur le temps de midi, sur un format plus court (7-10km). Ceci en privilégiant les exercices spécifiques, ne pouvant faire de la longue distance. C’est aussi l’occasion de tester toutes les méthodes que l’on peut lire dans les magazines habituellement (barefoot, tel ou tel type de fractionné, nutrition, etc…). Choses qu’on ne pratique jamais dans les faits car on a notre fameuse routine bien huilée qu’on a trop peur de modifier.

Aviez-vous un objectif en particulier pour cette saison de course à pied ? 

SÉBASTIEN : Cette année j’avais plusieurs objectifs ! Le 1er était le Marathon de Paris. L’objectif était de le terminer. Et l’objectif numéro 2 de le faire en moins de 4h (et l’objectif numéro 3 en moins de 3h50).
Le second objectif était le Triathlon de Paris. L’objectif était de gagner 15min par rapport à celui de 2019 (passer à 30km/h en vélo au lieu de 27km/h et faire le 10km en moins de 1h). Le dernier objectif et Graal de cette saison 2020 aurait dû être le Marathon de NYC.

ANTHONY : J’en avais plusieurs. Un 10km en équipe, 1 trail du côté d’Andorre, un marathon, la Saintélyon, et une grande première pour moi, le plus attendu, l’Impérial Trail de Fontainebleau !

Comment avez-vous gardé la motivation cette saison ? 

SÉBASTIEN : Initialement les échéances et le calendrier étaient la source de ma motivation. Le flou et le report de certains événements m’ont gardé motivé jusque Juin. Et puis l’annulation du Marathon de NYC m’a mis un coup au moral car c’était un projet de 1an et demi. Cependant j’ai été surpris de m’apercevoir que finalement je gardais l’envie de m’entraîner, de m’améliorer (en battant des records sur 10km par exemple). J’ai également investi dans un tapis de course et un home trainer pour pouvoir m’entraîner rapidement et en toute « circonstance ». L’application « Zwift » aide aussi à la motivation puisque le côté communautaire et courir / pédaler avec les autres est vraiment sympa. Enfin ce n’est pas une moindre motivation, le fait de recevoir tous les 2 mois la box m’incite à faire certaines sorties pour tester les produits.

ANTHONY : Malgré tous les évènements et les contraintes que nous avons pu rencontrer cette année si particulière, j’ai su resté positif pour une bonne raison. Plus de temps perdu dans les transports ou dans la voiture = 4h à 6h (selon les grèves ou autres) de gagnées par jour !! Le plaisir de faire ses horaires, de prendre le temps de s’étirer, de gérer la pression différemment, bref que du bonheur. C’est cela qui m’a permis de garder ma motivation. Et lorsque le confinement était total durant deux mois, de renouer un peu avec le fitness sur la terrasse.

Dans quel état d’esprit êtes-vous et quelles sont vos envies pour 2021 ? 

SÉBASTIEN : Je garde la même détermination et motivation. L’objectif principal sera le Marathon de New York. Je cherche un marathon sur Mai, peut être l’Éco Marathon de Lisbonne (ce qui serait un clin d’œil au vu de mon histoire avec le running).
Je vais devoir faire une croix sur la Marathon de Paris, trop proche de celui de NYC, ça sera l’occasion d’avoir un objectif sur 2022. J’espère aussi pouvoir faire quelques triathlons (difficile de trouver des épreuves). Secrètement je rêve d’avoir un dossard pour le marathon organisé dans le cadre des JO de 2024.  

ANTHONY : Ma bonne humeur et ma motivation sont au beau fixe. Le fait de pouvoir repartir sur des distances et horaires de notre choix toujours en travail à distance ne fait qu’embellir le tableau de mon état d’esprit. Mes envies pour 2021 sont simples, renouer avec la compétition toujours amateur. On ne s’en passe pas, de cette sensation de stress avant course, de ces arrivées toutes plus folles les unes que les autres . Mais aussi de ces galères et abandons quand on est au plus mal, et on recommence parce qu’on ne sait pas faire autrement. Et la montagne ! Le Trail est un vrai plus spirituel avec un décor au combien différent que le béton.

Une dernière chose à partager ? 

SÉBASTIEN : Athletes Running Club c’est plus qu’une box. C’est une communauté (à encore développer) et une véritable porte ouverte sur la découverte du running. On sent, derrière chaque box et les produits proposés, la passion de ceux qui l’ont constitué et cette envie de nous faire découvrir des marques ou des produits.

ANTHONY : Merci à vous de faire perdurer cette box et de nous faire courir en petite communauté. Merci à ma compagne de continuer de me l’offrir, j’adore les cadeaux et je l’aime très fort. Merci à mon père de continuer à courir et de répondre systématiquement présent.

Un grand merci à Sébastien et Anthony pour ces échanges et réponses à nos questions. On espère que vous aussi, vous avez réussi à vous adapter durant cette saison de course à pied. D’ailleurs n’hésitez pas à partager votre ressenti avec tous les coureurs du club #WeARC.


Et pour découvrir de nouveaux produits et être accompagné dans votre saison de course à pied, voici notre box par abonnement. Voici ce que contenait la box précédente de décembre.