fbpx
Les bases du trail
CONSEIL,  TOUTES

Nos conseils pour se mettre au trail

Le trail-running est en plein essor et attire de plus en plus de coureurs. La période actuelle, post-confinement, nous pousse plus que jamais, à un retour à la nature. Alors, envie de vous mettre au trail vous aussi ? Mais vous ne savez pas où courir, comment démarrer et quels équipements avoir ? Notre article est fait pour vous. Découvrez nos conseils pratiques et lancez-vous !

Trouver des chemins où courir

Le plus simple lorsque vous débutez le trail est de partir courir avec des amis qui connaissent déjà bon nombre de sentiers. Cela permet de ne pas partir seul, et vos proches pourront vous orienter vers des parcours adaptés selon la technicité du terrain et votre niveau d’endurance.

Vous pouvez aussi, tracer vous-même vos itinéraires sur des plateformes en ligne. Nous vous conseillons les plateformes Komoot et OpenRunner que nous utilisons au quotidien et que nous trouvons très utiles. Vous créez vos parcours sur les fonds de cartes topographiques, et retrouvez des informations relatives au dénivelé, type de terrain. Des parcours déjà tracés et empruntés par d’autres sportifs sont aussi accessibles.

TIPS : Ces plateformes peuvent être aussi utilisées pour tracer des itinéraires de randonnée, VTT ou cyclisme.

Débuter la course à pied sur sentiers

Équipements pour le trail-running

Inutile de refaire votre garde-robe pour démarrer le trail, en revanche ne négligez pas certains équipements. Tout d’abord, une paire de baskets avec des crampons vous sera très utile et d’autant plus lorsque le terrain est gras et humide. Les crampons en trail, vous permettront d’avoir une meilleure adhérence selon le terrain mais aussi lorsque la pluie s’invite au rendez-vous.

Le choix des chaussures est très important. Ne négligez surtout pas l’aspect « confort », car votre pied sera soumis à de nombreuses contraintes en fonction du terrain abordé (sentier, sous bois, pierrier, etc.) Pour le choix de la pointure de vos chaussures de trail, nous vous recommandons de prendre une pointure de plus par rapport à vos chaussures de route. Cela vous évitera d’aller « taper » douloureusement le bout de la chaussure avec vos orteils notamment en descente.

Si vous courez en semaine, le matin tôt ou en soirée, n’oubliez pas votre frontale. Assurez-vous une bonne visibilité des aspérités du terrain, le risque de chute en trail n’est pas à négliger.

Si vous partez pour des séances plus longues, optez pour un sac de trail. Il vous permettra d’emporter avec vous de quoi vous ravitailler (flasks et gels/barres), ainsi que des vêtements qui peuvent s’avérer très utiles (coupe-vent ou veste, casquette). En compétition, un matériel minimum obligatoire est souvent demandé avec notamment un sifflet et une couverture de survie en plus de vêtements de protection.

TIPS : Si vous avez rapidement des échauffements dus à vos baskets, vos vêtements ou encore votre sac, utilisez une crème anti-friction (appelée aussi crème anti-frottements).

Comment se mettre au trail

Appréhender le terrain et progressivité

La principale différence entre courir sur route (ou en milieu urbain) et en nature, c’est bien sûr le terrain. Un terrain technique avec potentiellement des dévers, obstacles, cailloux ou encore du dénivélé, qui s’inviteront dans vos sorties. Et vous allez vite vous en rendre compte ! Le terrain de jeu change la donne et vous risquez de trouver le trail difficile au début, mais tellement ludique ! N’espérez pas augmenter votre vitesse moyenne en passant de la route au trail 😉

Vous aurez besoin d’un temps d’adaptation pour être à l’aise notamment dans les montées et les descentes. Regardez bien où vous posez vos pieds. Adoptez une foulée souple et précise, plus courte et allez y progressivement. Il est souvent de mise de commencer en alternant des moments de marche et de course, puis vous trouverez votre rythme au fur et à mesure.

TIPS : Découvrez nos conseils pour progresser en montée.

Conseils pour courir en nature

Prudence en montagne

Cela parait évident d’être prudent lorsque vous courez sur certains sentiers escarpés ou en zone montagneuse. Et pourtant ! Avec l’essor du trail et des courses ultra (comme l’UTMB par exemple), certains ne mesurent pas les risques liés à un terrain très accidenté ou à une météo changeant rapidement. Comme vu plus haut, certains équipements supplémentaires peuvent être nécessaires et la prudence de mise. Soyez humbles, prudents et prévoyants.

Apprécier et respecter la nature

Que vous couriez en ville ou dans la nature, ne laissez pas de déchets derrière vous (comme des emballages de gels ou barres par exemple). En trail, respectez également les sentiers et zones protégées, appréciez-les à leur juste valeur et laissez-les comme vous les avez trouvés 🙂

On espère que cet article vous aura donné envie de vous mettre au trail 🙂 C’est une formidable manière d’allier course à pied, dépassement de soi et nature. On vous le recommande !


Et pour vous accompagner dans votre pratique du trail-running et de la course à pied, découvrez notre box par abonnement Athletes Running Club. Tous les deux mois, nous vous faisons découvrir de nouveaux produits pour courir.

Crédits photos : J. Poulenard

À bientôt,