fbpx
AVENTURE

Marathon de Paris : du rêve à la réalité

Le marathon de Paris existe depuis 1976 et affiche en moyenne 57 000 participants au départ. C’est l’événement running de l’année en France ! Cette année, c’est le dimanche 14 avril prochain que tous ces mordus de course à pied chausseront leurs baskets pour prendre d’assaut les rues de la capitale.

Paris est une ville qui fait rêver plus d’un coureur, et nombreux sont ceux qui s’imaginent franchir la ligne d’arrivée de cette course mythique. L’an dernier, c’était le cas de Mathieu, coureur régulier, qui décidait de mettre la barre plus haute en se lançant dans l’aventure : « J’adore cette ville, j’y ai couru mon premier semi. Je ne me voyais pas faire mon premier marathon ailleurs ! ». Cette année c’est Étienne qui prendra le départ. Après plus de 80 dossards épinglés, il souhaite se challenger tout en peaufinant sa préparation Ironman : « Le marathon de Paris est emblématique ! C’est celui qui me fait rêver mais également peur depuis toujours. Qui sont ces milliers de fous qui se font du mal un dimanche matin ? ».

dossard marathon Paris

La préparation : la clé d’un marathon réussi 

Commençons par le commencement. Ça y est, c’est décidé, cette année vous allez devenir Marathonien ! Cette décision est la première étape. Il va falloir désormais se lancer dans une préparation adaptée. Celle-ci sera plus ou moins longue selon votre niveau et vos disponibilités. En moyenne il faut compter 12 semaines pour une préparation marathon optimale.

Quand arrive le premier jour de la prépa, c’est toujours un grand moment. C’est avec beaucoup de motivation que vous allez enfiler vos runnings préférées et commencer à vous projeter sur votre course. « Bon, à partir d’aujourd’hui j’arrête les apéros et je ne loupe plus aucun entrainement » (Sic). Vous allez enchainer les séances, en alternant footing, fractionnés et sorties longues. N’hésitez pas à varier vos entraînements et même ajouter du renforcement musculaire, ça sera moins répétitif.

Si comme Étienne, vous courrez le Marathon de Paris cette année, vous devez très certainement déjà vous trouver dans le vif du sujet. Question organisation, il a opté pour : « un plan d’entrainement adapté à son emploi du temps et à son objectif, tout en évitant d’accumuler trop de fatigue », il aimerait terminer sa course en 3h30. Bel objectif !

Ce que nous conseillons, c’est d’anticiper du mieux que possible votre course (mentalement et dans votre organisation). Si vous faites votre prépa’ avec une paire de baskets bien précise, ne changez surtout pas juste avant la course, vous pourriez risquer la blessure. De même pour la nutrition, gardez les tests de barres et gels pour l’entraînement et n’emmenez avec vous que ceux qui vous plaisent et que vous digérez facilement.

coureurs course à pied Paris

Le Jour-J : aujourd’hui vous devenez marathonien !

C’est le grand jour. Celui dont vous rêvez, nuits et jours depuis de longues semaines. Et il faut que tout se passe bien. Gardez chacun de vos petits rituels d’avant course, certains vérifieront leurs affaires 15 fois, d’autres opteront pour une musique fétiche (oui vous avez le droit d’écouter We are the champions de Queen ou Eye of the tiger pour vous motiver !). Mathieu nous confie : « Le jour-J, j’étais en état de panique, j’avais peu dormi, c’était un mélange de stress et d’impatience. Une fois le départ lancé, tout s’est envolé, j’étais dans l’ambiance de la course avec des encouragements tout le long. ». Étienne quant à lui, se sent prêt à en découdre, équipé du tee-shirt de son club (pour la motivation), et de sa montre fétiche.

Même si les encouragements vous pousseront, ne vous sentez pas pousser des ailes en partant trop vite. Restez réguliers et accélérez progressivement si vous avez prévu de faire votre course en negative split (courir la seconde partie de la course plus rapidement que la première).

Maintenant c’est à vous de jouer. On se retrouve à l’arrivée ! 

L’arrivée et l’après course : le rêve est devenu réalité

Vous êtes au km 42, il ne reste plus que 200 mètres avant de passer sous l’arche : « Et là, la foule vous encourage comme si vous étiez le premier arrivé, j’ai ressenti une montée d’adrénaline qui m’a permis d’accélérer légèrement pour franchir ligne d’arrivée !! ».

Désormais vous n’avez qu’une envie, récupérer votre médaille finisher et aller boire une bonne bière. Mathieu nous fait part de ce qu’il a ressenti à ce moment précis : « Je reçois ma médaille… mon St Graal… Difficile de dire ce que je ressens, je passe par toutes les émotions : je ris, je pleure, je n’y crois pas, je suis MARATHONIEN ! Je n’avais qu’une hâte montrer cette belle médaille à ma fille, ma source de motivation ». Laissez les endorphines vous envahir, vous avez atteint votre objectif. En un mot, savourez.

Le lendemain, vous retournez au travail, très probablement encore courbaturé. Et c’est en racontant fièrement votre course à vos collègues que vous vous rendrez compte de ce que vous venez d’accomplir. Pour Mathieu c’était aussi : « les textos de mes proches, et des messages via les réseaux sociaux. » qui lui ont permis de réaliser qu’il avait été au bout de son rêve. Félicitations !

Rappelez-vous que chaque défi, quelle que soit l’épreuve ou sa durée est une aventure. Avec les réseaux sociaux on a tendance à banaliser les courses telles que le marathon, mais c’est un réel challenge pour le corps qui nécessite de faire les choses dans l’ordre pour être prêt physiquement et mentalement. Si vous débutez la course à pied, ne vous mettez pas trop de pression. Commencez par un 5km, puis un 10 km et peut être qu’un jour vous aussi vous aurez envie de courir un marathon. Tout est une question de temps et de volonté. Alors soyez fiers de ce que vous entreprenez et continuez à vous dépasser, vous verrez, ça vaut le coup.

Tips Marathon, by Athletes running club

  • Ne négligez pas votre préparation, le marathon est peut-être une course « à la mode » mais il n’en reste pas moins traumatisant pour votre corps. 
  • Faites attention à votre alimentation et à l’hydratation, qui font partie intégrante de la préparation puis de l’épreuve le Jour J.
  • Renseignez-vous sur les éventuels changements de parcours et allez le repérer si vous le pouvez, ça vous aidera à être moins stressé.
  • Inscrivez-vous sur des groupes (notamment Facebook) pour vous motiver et avoir le retour d’expérience d’autres coureurs.
  • Pour tester de nouveaux produits pendant votre préparation, découvrez la box Athletes Running Club 😉
  • Le jour de la course, gardez vos habitudes et ne partez pas trop vite.
  • Enfin le plus important : FAITES VOUS PLAISIR ET PROFITEZ !

ATHLETES RUNNING CLUB au Salon du Running !

Enfin, nous serons présents au Salon du Running du 11 au 13 avril qui se tient en marge du Marathon au Parc des Expositions Porte de Versailles. Venez nous rencontrer sur notre stand Athletes Running Club ! Nous partageront prochainement toutes les infos pratiques sur notre page Facebook.

Nous souhaitons remercier Mathieu et Étienne qui ont contribué à cet article grâce à leur partage d’expérience.

Pour re-découvrir le concept Athletes Running Club et notre ADN, retrouvez nos anciens articles ICI.

À bientôt,